prevenir une fausse couche

Comment éviter une fausse couche ?

 

Qu’est qu’une fausse couche ?

Une fausse couche, qu’on appelle aussi un avortement spontané, est une grossesse interrompue de façon naturelle au cours des 20 premières semaines. « Avortement » est le mot utilise par les professionnels des soins de santé pour décrire l’interruption volontaire ou involontaire d’une grossesse, qui a eu lieu avant le fœtus puisse suivre a extérieur du corps de la femme.

D’après les statistiques 10% à 20% des grossesses confirmées se terminent en fausse couche se produisent en général au cours des 12 premières semaines de grossesse, mais elles peuvent avoir aussi lieu au cours des deuxième et troisième trimestres. Dans la plupart des cas, il n’Ya pas de cause précise. Une fausse couche peut être causée par un problème de développement du fœtus, un problème dans l’utérus ou le col de l’utérus ou un problème lié aux hormones secrétées par le corps.

Certaines femmes sont t’elles plus à risque ? 

Toutes les femmes peuvent faire une fausse couche, mais certaines conditions font qu’une femme est plus à risque. Il est important de savoir que même si vous êtes ou si vous avez été dans une ou plusieurs des conditions suivantes, il ne s’agit pas nécessairement la cause de votre fausse couche.

Conditions :

  1. Vous Avez déjà fait au moins une fausse couche.
  2. Vous avez donné naissance à un enfant mort-né4 à 8 mois de grossesse.
  3. Vous avez déjà accouche prématurément.
  4. Vous avez eu du mal à tombe enceinte.
  5. Vous souffrez d’un trouble médical chronique, comme le diabète, le lupus, l’hypothyroïdie, endométriose, une infection. Des fibromes.
  6. Vous avez eu la rubéole ou une toxoplasmose pendant votre grossesse.
  7. Vous avez un utérus anormal ou un col de utérus faible.

Si j’ai fait une fausse couche, est-ce que cela signifie que j’aurais des problèmes si je tombe à nouveau enceinte ?

Si vous avez fait une fausse couche, les chances, les chances sont bonnes que votre prochaine grossesse suivante soit normale. Si vous en avez fait plus d’une, vous devriez consulter un spécialiste en obstétrique-gynécologie pour effectuer des tests. Même 75% des femmes qui ont fait 03 à 04 fausses couches peuvent encore avoir une grossesse normale.

Que peut-on faire si j’ai des symptômes d’une fausse couche ?

Pendant les 14 premières semaines de grossesse, on ne peut faire grand-chose pour empêcher une fausse couche. Si elle commence alors que la grossesse  est plus avancée, quelques mesures diminuer les risques de perdre l’enfant.

Lorsque la fausse couche a eu lieu, l’objectif principal est de prévenir toute infection et hémorragie (le fait de perdre trop de sang) chez la mère.

Si vous avez les symptômes d’une fausse couche, vous devriez rester couchée, faire moins d’activités possibles et ne pas avoir de relations sexuelles jusqu’à ce que les symptômes disparaissent. Le fait de limiter vos activités ne garantit pas que vous ne ferez pas de fausse couche.

Quel sont les symptômes ?

  1. Pertes brunes ou rouge vif, avec ou sans crampes.
  2. Douleur dans le bas du dos ou crampes dans le ventre, ou douleur qui est toujours là ou qui cesse et reprend.
  1. Perte ressemblant a des caillots ou fluide transparent ou rose qui jaillit de votre vagin.
  1. Nausées.
  1. Signes de grossesse moins évidents.
  1. Seins moins sensibles qu’ils ne l’étaient.

Quelles sont les causes d’une fausse couche ?

Dans la plupart des cas, il n’y a pas de cause précise. Une fausse couche est généralement causée par un problème de développement du fœtus, mais elle relève parfois d’un problème dans l’utérus ou le col de utérus ou d’un problème d’hormones.

Comment le médecin peut-il dire qu’il s’agit d’une fausse couche ?

Les saignements vaginaux sont en général  un des premiers symptômes, mais ils ne se produisent que chez environ 20% de femmes enceintes, et chez moins de la moitié des femmes qui font vraiment une fausse couche. Vous devriez conserver tout tissu ou toute substance ressemblant à un caillot provenant de votre vagin et le montrer à votre médecin.

Un examen pelvien interne peut aider le médecin à savoir si le col de votre utérus est dilate ou non.

Rétablissement après une fausse couche ?

Il, est normal de se sentir triste et bouleversée après l’interruption d’une grossesse désirée. Votre partenaire et vous devez prendre le temps de surmonter cette épreuve. Ne vous blâmez  surtout pas de la situation, car elle n’est presque certainement pas causée par quelque chose que vous ou votre partenaire avez fait. De plus, il n’y a eu général rien à faire pour prévenir une fausse couche. Il est possible  de retomber enceinte tout de suite, mais il est préférable d’attendre d’avoir eu 1 ou 2 menstruation normal.

La fausse couche est l’angoisse permanente des jeunes mamans, surtout dans le cas d’une première grossesse. Bien qu’il n’existe pas de traitement miracle pour éviter, il existe quelques conseils à suivre pour donner au futur bébé l’envie de bien s’accrocher et de finir sa croissance normalement jusqu’à 09 mois. Il faut savoir qu’il s’agit bien souvent d’un incident isolé qui ne se reproduira plus dans la vie d’une femme. Dans le monde les fausses couches représentent 15 à 20% des grossesses, elle se manifeste dans la majorité des cas par des saignements abondants, signe d’un décollement de placenta, par la perte des symptômes habituels de la grossesse, ou, a partir du 4e mois, de contraction violentes suivie d’une ouverture du col de l’utérus qui laissera passer le liquide amniotique. Il faut également savoir que dans le cas de fausse couche, 06 embryons rejetés par le corps sur 10 sont anormaux et qu’il s’agit, certes d’un accident douloureux pour le futur parent, mais totalement naturel, permettant à un œuf de se décoller des parois de l’utérus pour éviter de donner naissance à un enfant qui souffrira d’handicaps grave. Pour prévenir les fausses couches, les gynécologues préconisent souvent de prendre des gélules de vitamine B9, correspondant à acide folique, qui préviennent les risques de malformation du tube neural ainsi que les malformations encéphaliques. En parallèle à cette prise de vitamine est bien évidemment conseille de prendre du repos,  de ne pas fumer, de ne pas boire d’alcool, de ne pas subir de stress, de ne pas pratiquer de sport violent, de surtout de beaucoup prier.  Ensuite, ce sera à la nature de décider.

plus on partage, plus on possède. Voila le miracle! 

Leonard Nimoy

Ne quitte surtout pas la page sans commenter et sans faire un partage🤝.

Bonne guérison 🙏🏼🙏🏼 !!

Lisez également cette article qui vous propose des astuces naturelle pour combattre la fatigue intellectuelle. 

1 commentaire sur “Comment éviter une fausse couche ?”

  1. Ping : Astuces vitales : Comment prevenir naturellement le cancer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *